Étape 3 – Mise en page du manuscrit

1. Les options de mise en page

Cliquez sur l’option Fichier – Mise en page, onglet «Marges» pour voir cette fenêtre ;

marge_001

Reproduisez les données de cette fenêtre dans la vôtre et cliquez sur «OK».

Cliquez ensuite sur l’onglet «Papier» pour voir cette fenêtre :

mise-en-page_014._agif

Reproduisez les données de cette fenêtre dans la vôtre et cliquez sur «OK».

Puis, cliquez sur l’onglet «Disposition» pour voir cette fenêtre :

marge_002

Reproduisez les données de cette fenêtre dans la vôtre et cliquez sur «OK».

2. Vérification de la numérotation des pages

Nous allons travailler en mode d’affichage «En-tête et pied de page»

mise-en-page_024_a

Allez à la première page du fichier.

Placez votre curseur dans le «pied de page» (page pointillée du bas de la page).

mise-en-page_010_a

Cliquez sur l’option Insertion – Numéro de page

mise-en-page_023_a

La fenêtre suivante s’ouvrira :

mise-en-page_013_a

Cliquez sur le bouton «Format» pour voir cette autre fenêtre :

mise-en-page_027_a

Sélectionnez « À la suite de la section précédente».

Pour la numérotation des pages, on sélectionne toujours «À la suite de la section précédente» dans toutes les sections.

3. Les premières pages du livre

Nous allons revenir au mode d’affichage «Page»

mise-en-page_012_a

Nous allons commencer par ajouter les premières pages du livre qui serviront à la fondation pour la couverture, la page de faux-titre, la page titre, la page du droit d’auteur,…

Placez votre curseur juste avant le premier mot de votre manuscrit. Cliquez sur l’option Insertion, Saut et sélectionnez «Types de sauts de section», Page suivante (

NE JAMAIS CLIQUER SUR «CONTINU» – S’il y a des sauts de section continu dans votre texte, il faut les enlever en premier) :

mise-en-page_011_a

Cliquez sur le bouton «OK».

Cliquez sur le symbole suivant «» dans la barre de mise en forme. Vous allez voir le saut de section ajouté :

mise-en-page_006_b

Placez votre curseur avant le saut de section (page suivante) :

mise-en-page_019_a

Cliquez à nouveau sur l’option Insertion, Saut et sélectionnez «Types de sauts de section», Page suivante. Répétez l’opération de façon à ce que le premier texte principal (avant-propos, introduction ou premier chapitre) arrive sur la page 9.

S’il y a une dédicace, placez votre curseur après cette dernière pour insérer un saut de section. Le premier texte principal devrait alors être sur la page 11.

Et s’il y a une page de remerciements. Le premier texte principal devrait alors être sur la page 13.

Remarquez les numéros des pages donnés ci-dessus : 9, 11, 13. Il s’agit de numéros impairs. Le principe de base est simple : chaque texte (dédicace, remerciement, avant-propos, introduction, chapitre 1,…) doit commencer sur une page impaire. Pour ce faire, il faut ajouter des sauts de section – page suivante après certains textes de façon à avoir une page blanche. Par exemple, si un texte se termine sur une page impaire, il faut ajouter une page paire pour que le texte suivant commence sur une page impaire. Ce n’est qu’avec l’aide de l’option Insertion, Saut, saut de section – page suivante que l’on ajoute ces pages blanches.

Pour suivre la numérotation des pages, référez-vous à ceci au bas de l’écran dans Word :

mise-en-page_007_a

Ici, il est indiqué que nous sommes sur la page 1 de la section 1 sur un total de 162 pages.

mise-en-page_008_a

À la page 9, vous devriez avoir ceci au bas de l’écran :

Page 9 de la section 9 avec l’indication qu’il s’agit de la 9ème page sur un total de 162 pages.

Mais si vous avez plutôt ceci :

mise-en-page_020_a

Il y a un problème de numérotation des pages. Ici, il est indiqué que nous sommes sur la page 5 alors qu’en fait il s’agit de la page 9/162. La mention «Page + numéro» (Page 5) doit toujours concorder avec la mention du «Numéro de page / Nombre total de pages (9/162). La mention de la section (Sec + numéro) importe peu. Bref, si vous avez une telle erreur de données, il faut la corriger. Voici comment faire :

Placez votre curseur juste dans le texte de la page de la section où il y a le problème. Cliquez sur l’option Insertion – Numéro de page pour voir la fenêtre suivante :

mise-en-page_013_b

Cliquez sur le bouton «Format» pour voir cette autre fenêtre :

mise-en-page_002_a

Ici, il y a l’erreur. Il est demandé que cette section soit numérotée à la page 5. Pour corriger cette erreur, sélectionnez l’option « À la suite de la section précédente» :

mise-en-page_027_b

Vérifiez le tout dans chaque section précédente jusqu’à la toute premier section si le problème persiste. Vérifiez aussi les sections suivantes, s’il y en a.

Pour la numérotation des pages, on sélectionne toujours «À la suite de la section précédente».

4. La mise en page des textes principaux

Nous allons maintenant procéder à la mise en page de chacun des textes principaux.

Paragraphe – Évitez les lignes veuves et orphelines. Sélectionnez tout le texte de votre manuscrit (avec le bouton droit de la souris ou avec l’option «Édition – Sélectionner tout»). Cliquez ensuite sur l’option «Format – Paragraphe », puis sur l’onglet «Enchaînement)

mise-en-page_016_a

Cliquez uniquement sur «Éviter les veuves et les orphelines» puis sur «OK»

Activer la coupure de mots automatiques – Placez votre curseur dans le premier texte principal (avant-propos, introduction, chapitre 1,…). Cliquez sur l’option Outils – Langue – Coupure de mots pour voir cette fenêtre :

mise-en-page_015_a

Reproduisez les données de cette fenêtre dans le vôtre et cliquez sur «OK»

Nous sommes maintenant prêts à défiler le texte, page par page.

Cliquez sur l’option «Affichage – Page».

Voici ce qu’il faut surveiller d’une page à l’autre.

Une page ne doit jamais se terminer sur deux lignes de texte :

mise-en-page_003_a

Dans ce cas-ci, les deux lignes de texte commençant par «Elle abaisse» doivent être reportées sur la page suivante.

Placez votre curseur au début du paragraphe à reportez sur l’autre page. Cliquez sur l’option Insertion – Saut et sélectionnez sur «Saut de page».

NE JAMAIS SÉLECTIONNER «SAUT DE SECTION CONTINU».

mise-en-page_017_a

Une page ne doit jamais se terminer sur une coupure de mot :

mise-en-page_004_a

Dans cet exemple, le mot «visiteur» est coupé en deux à la fin de la page pour se poursuivre sur la page suivante. Il ne faut jamais faire cela. En fait, on ne termine jamais une page avec un trait d’union. Pour corriger cette cette situation, placez votre curseur dans le paragraphe de la coupure de mot fautive. Cliquez sur l’option «Format – Paragraphe», onglet «Enchaînement» :

mise-en-page_028_b

Cliquez sur «Ne pas couper les mots» puis sur «OK». Aucune coupure de mot ne sera faite dans le paragraphe où se trouve votre curseur.

Si le paragraphe présente des lignes de texte trop espacées, il faut alors faire des coupures de mots manuelles, c’est-à-dire, à l’aide du trait d’union de votre clavier. Il faut vérifier tout le paragraphe (car il s’étend sur deux pages étant donné qu’il y avait coupure de mot automatique).

Ah ! La fameuse coupure de mots automatiques. Je demande qu’on l’active uniquement parce que certains auteurs «barrent» leur fichier, ce qui m’empêche de travailler à la mise en page. La coupure de mots automatique est la seule option qui, une fois activée, empêche l’auteur de verrouiller son fichier. Ceci dit, elle me cause sans doute autant de problèmes qu’à vous et quiconque y recourt. Voici comment contrôler la coupure de mot : désactivez la coupure de mots automatique au profit de «Manuelle…». Cette option vous fera parcourir votre texte en sélectionnant un à un les mots qui peuvent être coupés et vous décidez si oui ou non vous voulez appliquer une coupure au mot sélectionné.

On déroule ainsi le reste du premier texte (avant-propos, introduction, chapitre 1,…) jusqu’à la fin. Un saut de section doit être à la fin du texte, tel que précisé plus haut et suivant l’option «Insertion – Saut / Page suivante ) :

mise-en-page_011_b

Si le texte se termine sur une page impaire, il faut insérer deux sauts de section – page suivante plutôt qu’un seul de façon à ce que le texte suivant commence sur une page impaire.

5. Au sujet de l’auteur et texte de quatrième de couverture

À la fin de vos textes principaux (ex. après la conclusion, les annexes), vous devez écrire un texte intitulé «Au sujet de l’auteur» d’une longueur minimum d’une page écrit à troisième personne (pas de «Je»). Ce texte n’est pas une publicité pour le livre; on doit y découvrir l’auteur uniquement. Ce texte ne doit pas faire allusion à bibliographie de l’auteur (ses autres publications). Au besoin, l’auteur peut ajouter aussi un texte intitulé «Autres titres du même auteur».

6. Tables des matières

Nous nous en occupons. Une option permet de la produire automatiquement lorsque les styles «Titre 1» et «Titre 2» sont présents dans le texte. Cependant, la mise en forme de la table des matières ainsi produite est plutôt difficile.

La table des matières se place à fin du livre, après le dernier texte principal (ex.: après le texte «Au sujet de l’auteur» ou encore après la bibliographie de l’auteur).

Placez votre curseur sur la page où la table des matières doit apparaître. Écrivez le titre de cette section : Table des matières. Ce titre doit avoir la même apparence que les autres titres du livre mais vous ne pouvez pas le produire en cliquant sur le style «Titre» car il sera alors lui-même indexé dans la table des matières. Il faut donc déterminer vous-même le format et le positionnement du titre «Table des matières».

Placez votre curseur dans le titre, puis cliquez sur l’option «Format» et sélectionnez «Paragraphe». Cette fenêtre s’ouvrira:

mise-en-page_a

Reproduisez les données de cette fenêtre dans la vôtre.

Ensuite, sélectionnez le titre «Table des matière» à l’aide de votre curseur. Le titre apparaîtra en blanc sur fond noir. Cliquez sur l’option «Format», sélectionnez «Polices» et cette fenêtre s’ouvrira :

mise-en-page_018_a

Reproduisez les données de cette fenêtre dans la vôtre. Cliquez sur le bouton «OK» en bas à droite.

Placez votre curseur à la fin du titre «Table des matières» et effectuez un saut de paragraphe.

mise-en-page_005_a

Cliquez sur «Insertion», descendez jusqu’à «Référence», puis sélectionnez «Tables et index…»

mise-en-page_009_a

Cette fenêtre s’ouvrira :

mise-en-page_021_a

Cliquez sur le bouton «OK» en bas à droite. Le résultat devrait ressembler à ceci :

mise-en-page_032

mise-en-page_033

7. Achevé d’imprimé

Voici un exemple

mise-en-page_034

Certains éditeur ajouté le nom de l’imprimeur et sa ville.

8. Pagination officielle

Nous nous en occupons.

9. Entêtes et pieds de page

Nous nous en occupons.

10. Texte de la quatrième de couverture (endos du livre)

L’auteur doit écrire un texte intitulé «Quatrième de couverture» (endos du livre) d’une longueur d’une demi-page maximum. Ce texte doit motiver le lecteur à la lecture du livre.

11. Divers

Déposez le manuscrit en un seul fichier Word. Tout manuscrit déposé en plusieurs fichiers (exemple: un fichier par chapitre) sera retourné à son auteur avec la mention «Réunir tous les textes en un seul fichier Word».

Déposez le manuscrit final, c’est-à-dire, revu et corrigé par vous et comprenant tout le contenu à éditer.

Produire et déposer séparément tous les éléments visuels graphiques (illustrations, photographies) en format jpeg, avec une résolution de 300 pixels au pouce. Faites parvenir les éléments visuels en pièces jointes à un ou plusieurs courriels.

12. Couvertures

Nous acceptons les propositions de couvertures (première et quatrième de couvertures) faites par l’auteur et lorsque ce dernier n’a pas de projet de couverture, nous lui en proposons une.

Proposer une illustration ou une photographie en couverture

L’illustration ou la photographie doit être sous la forme d’un fichier image JPEG.

La résolution doit être de 300 pixels par pouce. Notez que la résolution n’est pas inhérente aux dimensions (hauteur X largeur) mais au nombre de pixels par pouce.

On ne peut pas proposer une illustration ou une illustration dont on ne détient pas les droits d’auteur.

On ne peut pas utiliser une illustration ou une photographie qui copiée sur un site internet car la plupart ont uniquement une résolution de 72 pixels par pouce (résolution nécessaire pour un affichage de qualité à l’écran d’un ordinateur) mais nettement insuffisante pour l’impression numérique sur papier, sans compter que les droits d’usage sont limités.

Si on propose une photographie prise avec un appareil photo numérique, il faut préalablement régler la résolution de l’appareil à 300 pixels et plus par pouce. Une photographie prise avec une résolution de base (72 pixels par pouce) ne pourra pas être augmenté à 300 pixels par pouce.

Si on propose une photographie ou une illustration que l’on possède sur papier (et dont on détient les droits), il faut alors soit nous la faire parvenir par la poste (à l’adresse canadienne ou française de la fondation), soit en faire une lecture optique («scan») en prenant soin de régler la résolution à 300 pixels par pouce en se référant aux options de l’appareil («scanner»). Le produit de cette lecture optique doit un fichier image JPEG de 300 pixels et plus par pouce.

Ne pas envoyer l’illustration ou la photographie collée dans un fichier Word mais le fichier image JPEG original.

L’illustration ou la photographie sera réduite pour cadrer dans les dimensions du livre (6 pouces de largeur X 9 pouces de hauteurs), les marges de couverture, les éléments textuels (nom de l’auteur, titre du livre, sous-titre, genre littéraire et mention de la maison d’édition).

Proposer une couverture complète

Nous acceptons les propositions de couvertures complètes, c’est-à-dire, éléments textuels et illustration ou photographie présentés dans un montage mais nous ne nous engageons pas à les retenir. Le format de ce montage devra être de 6,125 pouces de largeur par 9,25 pouces de hauteur en tenant compte qu’il sera coupé de 0,125 pce de largeur et de 0,25 de longueur pour un final de 6 X 9 pces.

Dans le cas d’une couverture complète, il faut acheminer deux versions de chaque proposition, l’une avec le texte et l’illustration/photographie et l’autre sans le texte ou uniquement le fichier image JPEG de l’illustration/photographie. Nous préférons placer nous-mêmes les éléments textuels en couverture compte tenu des standards à respecter pour l’impression numérique et le marketing (lisibilité et visibilité).

SOMMAIRE

Introduction

Étape 1 – Vérification des styles

Étape 2 – Mise en forme du texte

Étape 3 – Mise en page du manuscrit

Bienvenue

Nous éditons votre livre en format papier et numérique, nous l'ajoutons à notre librairie en ligne et nous l'imprimons un exemplaire à la fois à la demande expresse de chaque lecteur

Cliquez sur l'image ci-dessus pour visiter notre librairie en ligne

Ne laissez personne transformer votre rêve d’être publié en cauchemar
La Fondation littéraire Fleur de Lys publie un dossier Conseils aux auteurs pour contrer l’exploitation de votre rêve d’être publié.

«J’ai vu des gens payer 2 000$, 5 000$ et même plus de 10 000$ pour être publiés. Tous ces montants demeurent trop élevés sans compter l’absence récurrente de qualité.»

Serge-André Guay, président éditeur,
Fondation littéraire Fleur de Lys

Dossier Conseils aux auteurs

DÉJÀ ÉDITÉ ? Annoncer votre livre dans notre librairie en ligne

Pour les auteurs autoédités et édités à compte d’auteur

Vous pouvez annoncer votre livre sur notre site en contrepartie d’un don de 25.00$ canadiens. Nous intégrerons alors votre livre à notre catalogue et nous vous accorderons une page personnelle d’auteur pour annoncer votre livre. On y retrouvera un résumé, un extrait et la table des matières de votre œuvre, votre biographie et votre bibliographie, votre photographie et la jaquette de votre livre. Nous ajouterons votre adresse de courriel à l’option «Obtenir un exemplaire». Ainsi, les lecteurs intéressés pourront vous contacter directement pour obtenir un exemplaire.


En savoir plus

%d blogueurs aiment ce contenu :